Les problèmes dentaires

En ce qui concerne les dents, voyons ce qui a pu leur arriver.

Les travaux dentaires

Parfois, nos dents ont des problèmes qu’il faut soigner, et dans ce cas, on va voir son dentiste.

Les caries

Dans cette vidéo, on vous parle de boucher le trou (obturer la dent) avec un plombage.

Qu’est-ce qu’un plombage ? Plombage est un mélange de métaux dont certains sont mauvais pour notre organisme, et d’autres auxquels vous pouvez être allergiques. Le plombage est gris.

Mais nous y reviendrons.

Actuellement, il est plus fréquent que votre dentiste vous propose un autre matériau, appelé composite, pour réparer votre dent. Le composite est blanc.

Il se peut également qu’on vous propose un soin plus compliqué comme la pose d’une petite partie de céramique collé sur votre dent, ce sont les inlays (quand ils sont dans la dent) ou les onlays (sur la dent).

Parfois encore on va vous proposer si votre dent est très abîmée, une couronne, un bridge, si les soins portent sur deux ou trois dents abîmées, ou encore un appareil dentaire, partiel ou total, suivant le nombre de dents abîmées ou manquantes.

Parce que parfois il faut arracher la dent.

Il y a un autre soin qui existe pour remplacer une ou plusieurs dents et qui fait appel à la chirurgie, il s’agit de l’implant, ou des implants si il y a plusieurs dents à remplacer.

Toutes ces techniques sont éprouvées et beaucoup de personnes ont été soignées sans aucun problème avec ça.
Mais il faut savoir qu’une dent est un organe sensible, vivant, doté d’un nerf et d’une capacité à percevoir des choses infimes. N’avez vous pas déjà été gênés par un grain de framboise par exemple ?

Le danger qui existe lorsque la forme de la dent n’est pas conforme à ce qu’elle aurait dû être, si la chose qu’on vous a posé dans la bouche n’est pas à la bonne hauteur tout simplement est important.

Si la dent est trop haute ou/et mal fichue, elle peut décaler votre mâchoire à chaque mouvement. Soit alors vous avez une mâchoire solide de poney et vous allez casser cette dent, soit c’est cette dent qui va « agacer » ou déplacer votre mâchoire. On parle de sur-occlusion.

C’est pourquoi votre dentiste vous met des petits papiers dans la bouche pour savoir si la dent ne vous gêne pas.

Il se peut également que cette dent soit trop basse (en sous-occlusion), et dans ce cas vous risquez de vous mordre la joue ou la langue.

Reprenons l’exemple de la table qui aurait autant de pieds que nous avons de dents, ça n’a pas d’importance si un seul pied est plus court, mais ça pose problème si il y en plusieurs. Par contre un seul pied plus haut va mettre notre table en bascule.

C’est pareil pour nos mâchoires et nos dents.

Si vous avez plusieurs dents mal fichues comme ça et que votre corps s’est «adapté» au fil du temps, il se peut qu’un jour, le «soin de trop» vienne mettre le SADAM sur votre route, vos mâchoires ne supportant plus cette «malocclusion» acquise au fil des soins n’ayant pas respecté votre occlusion.

Sur ce point, la recherche, et notamment l’imagerie en 3D fait des pas de géant.

L’œil du professionnel, aussi affûté soit-il, ne peut rivaliser avec la machine et on se met à rêver du jour ou on pourra nous faire un « scanner préventif » quand on va bien, histoire de savoir reconstruire nos dents quand il y a un soin exactement comme elle était avant, ou mieux (pour nous les sadameux) retrouver la forme des dents perdue.

Il y a aussi les problèmes qui arrivent quand une couronne est trop enfoncée dans la gencive (posée en sous apical) ou bien quand un implant a été « torturer » ou léser un nerf, comme le nerf trijumeau.

Il faut toutefois bien différencier l’irritation de ce nerf trijumeau d’une lésion de ce nerf. (Voir trijumeau dans symptômes).

L’opération des dents de sagesse

Les infections, les maladies, les abcès ou parodontites

Il n’y a pas que les caries comme problème dans la bouche, il peut aussi arriver qu’il y ait des infections.
Quand la racine de la dent est touchée ou le tissu autour de cette racine, une infection peut être « invisible » pour l’œil du praticien qui aura recours à une radio de votre dent.

Si l’infection est plus grave vous pouvez même avoir un abcès et ceci est très douloureux.
Il faudra parfois avoir recours à la chirurgie pour venir à bout de cet abcès si les médicaments n’ont pas suffit.

Un abcès ou une infection restés « sourds » pendant un long moment pourrait provoquer sur vous le fameux réflexe
d’évitement.

Votre mâchoire ira se positionner ailleurs, histoire d’éviter de mordre sur cet endroit douloureux.

L’apparence de mâchoire tordue que vous allez montrer à votre praticien pourra lui faire penser que vos dents s’engrènent mal et qu’il faut y remédier.

Alors que c’est vous même qui, inconsciemment, avait décalé votre mâchoire.
C’est pourquoi soigner un SADAM c’est d’abord comprendre ce qu’il se passe dans votre bouche avant d’intervenir sur vos dents.

Soyez très prudents si lors d’un premier rendez vous, un praticien vous propose une ré-équilibration dentaire par meulages.

L’urgence c’est d’abord de comprendre l’origine de la douleur et d’arriver à l’apaiser.

De même il existe une atteinte de la gencive appelée parodontite.

Les raisons d’avoir une parodontite sont là encore vastes, il peut s’agir d’un problème d’os de soutien de la gencive, ou du tissu qui entoure la dent.

Ceci est expliqué dans ce lien : symptômes-causes-et-complications-de-la-parodontite

Ce problème est pris en charge par des praticiens de l’art dentaire ayant une spécialisation en parodontologie.

Mais bizarrement vous devez déjà voir avec votre médecin traitant quelles causes ont pu entraîner ce problème.

En effet, certains problèmes de santé comme le reflux gastro-oesophagien (RGO) qui va rendre votre salive très acide ou une maladie de la thyroïde par exemple qui peut avoir indirectement une action destructrice sur vos os, doivent être écartées.

Une parodontite mal soignée peut entraîner la perte des dents et si votre mâchoire n’est pas très solide, ces dents manquantes vous feront basculer dans un SADAM.